13 avril 2006

Maison solaire passive

Captage solaire, isolation et inertie thermique

Si votre orientation est favorable, les apports solaires passifs peuvent représenter jusqu'à 30% des besoins de chauffage.
Un vitrage orienté vers le sud, à l'est ou à l'ouest et combiné à une masse thermique (terre cuite ou crue, pierre, eau) à l'intérieur emmagasine la chaleur du soleil pendant l'hiver. Des plantes grimpantes, des auvents ou des claustras sont utilisés pour empêcher le soleil de pénétrer à l'intérieur pendant l'été.

bal_img011

L'efficacité énergétique à long terme d'une maison est importante, dans une perspective de consommation raisonnée. Elle est déterminée en grande partie par l'isolation de l'enveloppe extérieure. Une maison bien isolée réduit l'impact environnemental négatif ainsi que vos dépenses. Quelques isolants écologiques : le chanvre, la ouate de cellulose (issue de papiers recyclés), la filasse de lin ou coton, la fibre de coco, l'écorce de chêne liège, la laine de mouton, les produits à base de plumes, les fibres de bois, les roches et argile expansées.

Fenêtres haute performance : La valeur isolante des fenêtres est déterminée par le nombre de vitrages, soit 1, 2 ou 3, qu'ils soient isolés par des espaces d'air ou de gaz (argon). Certaines vitres ont des pellicules spéciales d'isolation tel que le verre à faible émissivité, qui emprisonne la chaleur à l'intérieur de l'habitat. Préférez les menuiseries en bois à celles en PVC ou en aluminium, matières qui réclament beaucoup d'énergie à la fabrication.

Posté par archiverte à 11:58 - - Permalien [#]
Tags : ,