10 octobre 2006

Une architecture verte

Consciente que la crise environnementale que nous vivons peut affecter la survie de l’espèce humaine et touche déjà gravement la biodiversité de la Terre, je propose aujourd’hui une « architecture verte » selon les mots de l’architecte américain James Wines, conçue avec une volonté écologique, qui soit à la fois bioclimatique et saine pour ses occupants comme pour les acteurs de la construction.

Ext_14_SUD

Rénovation et agrandissement d’une écurie
pour réaliser une habitation bioclimatique

LUC_pers1

Bioclimatique : j’utilise de façon rationnelle les ressources énergétiques en faisant une bonne place aux énergies renouvelables. L’accent est mis sur le solaire passif. L’habitat crée son propre climat intérieur, frais en été il devient tout entier un capteur solaire en hiver, grâce à une isolation renforcée, une grande inertie thermique et des protections solaires estivales, claustras, pergolas et végétalisation.

Ecologique : il sagit de faire le choix de matériaux écologiques et durables, de prévoir leur mise en œuvre et leur entretien tout au long de la vie de l'habitat considéré lui-même dans son environnement. L’habitat écologique améliore la qualité de vie et encourage à une sobriété heureuse, selon l’idée de Pierre Rabhi.

Saine : Il s'agit de réaliser un habitat sain, dont les parois, considérées comme la troisième peau de l’habitant, régulent l’hygrométrie de l’air ambiant. Un habitat excluant les matériaux toxiques tant à la fabrication, qu’à la pose, comme à l’utilisation et au recyclage. Je donne également une grande importance au choix d’une bonne ventilation, complément indispensable d’une forte isolation.

Posté par archiverte à 09:05 - - Permalien [#]
Tags : ,