08 octobre 2009

Un atelier-logement bioclimatique, écologique en paille et bois

Il y a quelques mois, nous avons réalisé les plans, le dossier de permis de construire et le projet de conception général d'un atelier de menuiserie avec un logement attenant. L'entreprise "Sainement Bois" installée sur la commune d'Acigné près de Rennes, est spécialisée dans l'aménagement intérieur en bois local non traité et matériaux sains et écologiques (huiles, pigments, etc).

La construction est réalisée en grande partie par le maître d'ouvrage, mais également avec des entreprises et en chantier participatif. Les entreprises de terrassement et maçonnerie ont démarré le chantier avant l'été. Une entreprise de charpente a fait l'ossature en septembre. Aujourd'hui le chantier est bien avancé. Un site internet relate l'aventure de la construction :

http://sainement-bois-sicotiere.webnode.fr/

036

La zone artisanale de la Sicotière à Acigné permet de construire un bâtiment professionnel avec un logement de fonction.

La construction est prévue en ossature bois et remplissage en paille. Comme l'atelier ne comporte ni vitrine ni espace commercial, il ne recevra pas de public, ce qui nous a facilité l'étude. L'isolation de la couverture sera en laine bois. Les murs seront couverts d'enduit à base de terre. Une nouveauté pour la Bretagne : nous avons prévu une couverture en tuiles de terre cuite, bien que le règlement d'urbanisme l'interdise, cependant nous avons précisé que la couleur et la forme seraient semblables à celle de l'ardoise. La raison de ce choix tient à la raréfaction de l'ardoise dans nos régions. Elle provient généralement d'Espagne et arrivera dans peu de temps de Chine ou du Canada. Les tuiles, même s'il faut les cuire, peuvent être faites localement, on trouve de l'argile partout. On imagine que le transport consommera à ce moment plus d'énergie que la cuisson. Il est temps d'adapter nos règlements d'urbanisme à la crise écologique et économique !

Acign_2

photo Sainement Bois

La couverture en tuile est posée. On peut voir l'emplacement futur des capteurs thermiques. Le maître d'ouvrage souhaitait pouvoir accéder facilement aux panneaux pour l'entretien. Nous avons donc choisi de les positionner sur le bas du toit de l'atelier et nous avons vérifié que le toit de la maison ne les ombre pas et ceci à aucun moment de l'année.

Acign_4JPG

photo Sainement Bois

Un premier chantier participatif de "tri de paille" vient d'avoir lieu le week-end dernier. Lire ici.

040

Tous nos encouragements à Sainement Bois et à la famille !

@ suivre ...

038

Michèle Turbin architecte